Maman

Économisez 82%
filler

État :
Prix :
3,08 € 16,87 €

Montant TTC. Livraison gratuite.

Stock :
Plus que 1 en stock

Description

Manif de coeur' Ce matin, j'ai tapé ' maman est morte ' sur Google. En un dixième de seconde, le moteur de recherche affiche un million trois cent mille réponses. Sort commun, banalité presque rassurante. Et alors ? Alors rien. On se sent moins seule ? Même pas. Ce n'est pas seule que je me sens. C'est malade. Comme dans la chanson de Lama. ' Je suis malade, comme quand ma mère sortait le soir et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir... '. Pour sortir, elle est sortie. Définitivement. Mais ça reste une abstraction.' Avec humour et tendresse, la narratrice se souvient de sa mère, récemment décédée. Proche du ton de Fille de rouge et de L'Exil est mon pays, ce texte évite les écueils de la complaisance et du sentimental. Par le rire, Isabelle Alonso tord le cou au larmoyant, pour en être que plus poignante. Un récit bouleversant entre rire et larme.ExtraitCE MATIN J'AI TAPÉ «MAMAN EST MORTE» sur Google. En un dixième de seconde, le moteur de recherche affiche un million trois cent mille réponses. Sort commun, banalité presque rassurante. Et alors ? Alors rien. On se sent moins seule ? Même pas. Ce n'est pas seule que je me sens. C'est malade. Comme dans la chanson de Lama, «Comme quand ma mère sortait le soir et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir...». Pour sortir, elle est sortie. Définitivement. Mais ça reste une abstraction. Je sais qu'elle n'était pas là à Noël, ni au jour de l'an. Ni à l'anniversaire de papa. Je sais que je ne l'ai pas eue au téléphone depuis des mois maintenant, alors que je l'appelais tous les jours. Elle n'a pas donné signe de vie, comme on dit. Mais je reste sur une sorte de qui-vive. Le téléphone va sonner, il y aura sa voix qui dira quelque chose comme : «Allô, la cotorrita, la petite cafteuse ? Demande à Gus de décrocher, il faut que je lui parle.» Elle sait que je filtre les appels, elle a pris l'habitude de s'annoncer. Je l'imagine parfaitement sur son fauteuil, je connais sa position, tête légèrement penchée, jambes croisées, attendant, souriante, un peu anxieuse. Et si sa fille n'était pas là ? Je suis là, maman, je suis là. Elle me raconte une insignifiance de sa vie : «Tu sais ce qu'il m'a encore fait, ton père ?» Je ne sais pas mais je me doute. «Il a acheté cinq kilos de côtes de porc chez Leclerc ! Cinq kilos ! Il est tout content, il les a eues à moitié prix parce qu'elles seront périmées demain ! Qu'est-ce que tu veux faire avec cinq kilos de porc quasi avarié ? Je n'en peux plus de cet homme ! Il ne comprendra jamais que de la crotte en solde, c'est toujours de la crotte !» Je sais, maman, je sais qu'hier il a rapporté un bocal géant de citrons confits, de quoi préparer pour cinq mille personnes minimum un tajine d'agneau dont ni lui ni personne ne connaît la recette. «Quand il pilote un chariot, la boussole de ton père c'est les autocollants fluo. Si ça hurle 'offre spéciale' en vert acide ou 'promo exceptionnelle' en orange qui pique, il ne peut pas résister. ¡ Burro grande, ande o no ande ! Plus c'est gros, plus c'est beau ! Tous les fonds de stocks finissent dans ma cuisine ! Ton père a toujours été un redoutable homme d'affaires, c'est bien connu...» Une conversation avec ma mère ressemble à une descente en toboggan, il suffit de laisser aller, ça glisse tout seul. Elle fait les questions, les réponses, les commentaires, le best of et l'after. J'agrémente le monologue d'un signe d'étonnement, d'assentiment, ou d'un éclat de rire, histoire de montrer que je reste connectée. Et cela suffit. Quand je voyage, quel que soit le décalage horaire, je m'arrange pour lui passer un coup de fil, ce fil qui tisse bien serré le lien familial. Aucun de nous quatre, ni ma soeur Rémi, ni mes frères Gonzalo et Rodrigo, ni moi, Gus, n'y faillons un seul jour. À l'espagnole. Ce n'est pas du fil, c'est du cordon. Ombilical.

Achetez Maman pas cher

Profitez de Maman au meilleur prix. À La Bourse aux Livres, nous faisons notre maximum pour proposer les meilleurs prix du marché afin de permettre à chacun d’accéder à la lecture. Vous pouvez ensuite revendre vos livres au meilleur prix en cliquant ici.

Profitez de Maman d’occasion

Avec la Bourse aux Livres, achetez Maman d’occasion. L’état des livres que nous vendons est scrupuleusement vérifié afin de vous garantir un ouvrage en bon état. Acheter ses livres d’occasion, c’est leur offrir une seconde vie tout en faisant des économies.

Paiement et sécurité

American Express Apple Pay Mastercard Visa

Vos informations de paiement sont gérées de manière sécurisée. Nous ne stockons ni ne pouvons récupérer votre numéro de carte bancaire.

Vous aimerez également

Consultés récemment