Le Portugal

Économisez 26%
filler

État :
Prix :
12,88 € 17,40 €

Montant TTC. Livraison gratuite.
-10% pour toute commande d'au moins 3 livres avec le code SUPERCLIENT10

Stock :
Plus que 1 en stock

Description

  • Titre : Le Portugal
  • Auteur : Diferr, Luis
  • Édition : Casterman
  • ISBN : 9782203034112

Ce nouveau volume des Voyages de Loïs propose une reconstitution très aboutie des principaux centres d'intérêt du Portugal entre les XVIIe et du XVIIIe siècles.Outre les scènes de la vie quotidienne, l'accent est tout particulièrement mis sur les plus célèbres édifices du patrimoine architectural de Lisbonne, la capitale : le Monastère des Jerónimos, la Tour de Belém, le Couvent et le Palais Royal de Mafra, etc. L'attention portée par les auteurs aux nombreux détails (mobilier, carrosses, personnages et costumes de l'époque) des scènes qu'ils ont choisies confère à cette reconstitution illustrée une dimension très vivante.Biographie de l'auteurNé à Strasbourg en 1921, sous le signe de la Balance, Jacques Martin découvre très tôt la bande dessinée au travers des grands albums allongés de Buster Brown, par Richard F. Outcault, publiés chez Hachette. C'est au verso de ces pages qu'il fait ses premiers dessins ; la plupart représentant des avions (son père était aviateur) ou des personnages moyenâgeux. Cette passion pour le dessin naît en même temps qu'un goût immodéré pour l'Histoire. Son enfance chaotique se passe à cultiver ces deux jardins secrets en travaillant sans relâche à la maîtrise des techniques du dessin et à l'apprentissage de sa science de prédilection. Désireux d'entrer aux Beaux-Arts, dans l'optique de faire du dessin un métier, il ne parvient toutefois pas à concrétiser pleinement ce rêve. En effet, sa mère et ses tuteurs officiels l'orientent d'autorité vers les Arts et Métiers, où il reçoit un enseignement purement technique. Il en reconnaîtra lui-même plus tard l'utilité, contraint qu'il fut de se rompre aux rudiments de la perspective et de la descriptive. Cette première formation n'est sûrement pas étrangère à la rigueur obstinée dont Jacques Martin a fait preuve tout au long de son oeuvre et qui a probablement contribué à en faire l'un des trois principaux représentants de l'école dite « de Bruxelles », les deux autres étant Hergé et Jacobs bien sûr. La critique a légitimement rapproché le travail de ces trois auteurs qui, en plus de s'être beaucoup fréquentés et d'avoir collaboré en maintes occasions, partagent un idéal artistique fait de réalisme, de probité et de minutie. Une demi génération sépare Jacques Martin de ses prestigieux aînés. Il ne commence à publier qu'à partir de 1946, dans l'hebdomadaire Bravo où il crée, un peu par hasard, Monsieur Barbichou. Durant les trois années qui suivent, il multiplie les collaborations éphémères avec des publications bruxelloises et wallonnes conjuguant l'art de la bande dessinée et celui de l'illustration. Dans l'impossibilité de faire face à tous ses engagements, il se fait assister pour les décors et la mise en couleur de ses bandes dessinées par un graphiste nommée Leblicq. C'est de cette association que naît le pseudonyme Marleb, obtenu par contraction de Martin et de Leblicq. Cette collaboration prend fin au bout d'un an, mais Jacques Martin n'en continue pas moins d'utiliser ce patronyme masqué. Jusqu'en 1948, il alterne les séries réalistes avec les séries humoristiques. Le premier récit à suivre, dessiné pour Bravo est Lamar, l'homme invisible qui s'apparente fort à Flash Gordon dont les aventures paraissaient également dans l'hebdomadaire. Dans la foulée, il crée Oeil de Perdrix, nouveau héros dont la première aventure, Le secret du Calumet fut directement publiée en album. Vers la même époque, il signe encore une autre série humoristique dont la première histoire s'intitule Le Hibou gris et qui est prépubliée simultanément dans deux quotidiens belges. Reprise l'année suivante dans un hebdomadaire (Story), il lui donne une suite, Le Sept de Trèfle qui peut être considéré comme un premier brouillon de ce que sera La Grande Menace. Toujours dans ce même intervalle de temps, paraît La Cité fantastique, une bande dessinée ayant pour thème la guerre. Dès 1946, Jacques Martin conçoit un projet de journal pour jeunes qu'il bapti

Achetez Le Portugal pas cher

Profitez de Le Portugal au meilleur prix. À La Bourse aux Livres, nous faisons notre maximum pour proposer les meilleurs prix du marché afin de permettre à chacun d’accéder à la lecture. Vous pouvez ensuite revendre vos livres au meilleur prix en cliquant ici.

Profitez de Le Portugal d’occasion

Avec la Bourse aux Livres, achetez Le Portugal d’occasion. L’état des livres que nous vendons est scrupuleusement vérifié afin de vous garantir un ouvrage en bon état. Acheter ses livres d’occasion, c’est leur offrir une seconde vie tout en faisant des économies.

Paiement et sécurité

American Express Apple Pay Mastercard Visa

Vos informations de paiement sont gérées de manière sécurisée. Nous ne stockons ni ne pouvons récupérer votre numéro de carte bancaire.

Vous aimerez également

Consultés récemment